Cette année encore, la Maison diocésaine et le groupe Jaïre proposent une retraite ouverte – dans tous les sens du terme – pour vivre la Semaine sainte « hors des sentiers battus »
On peut venir un soir, deux jours ou tout le temps…  Passer, rester, le temps d’une conférence, d’une célébration, d’un atelier. Jeûner, dîner ou déjeuner. Se retrouver, se rencontrer, parler ensemble ou faire silence. Dormir sur place ou bien rentrer chez soi. 
Chacun abordera ces jours en fonction du temps qu’il a et des désirs qu’il porte. C’est une semaine de Passage, une autre façon de vivre et de célébrer ce qui fait le coeur de la foi des chrétiens.

Jeudi saint (14 avril)

  • 19 h : Tout commence autour d’une longue table dressée à la façon palestinienne. On s’y lave mutuellement les mains avant de partager un repas traditionnel qui nous relie à une longue histoire.
  • 21 h : Serviteurs de la vie, nous célébrons l’eucharistie en mémoire du dernier repas de Jésus.
  • 22 h : La célébration se poursuit dans la nuit, pour ceux qui le désirent, par une prière silencieuse.

Vendredi saint (15 avril)

  • 9 h 30 : Des ateliers d’écriture nous font entrer dans le récit de la Passion en le croisant avec la vie : nous ne sommes pas dans le passé. Ceux qui préfèrent marcher silencieusement s’en vont ensemble autour du Mont des Cats.
  • 12 h 30 : En musique, nous jeûnons ou nous prenons un repas frugal
  • 15 h : Conférence et échanges avec Anne-Dauphine Julliand, auteure de « Consolation » et de « Deux petits pas dans le sable mouillé »
  • 19 h : Diner
  • 20 h 30 : Célébration autour de la Croix, Passion pour aujourd’hui.

Samedi saint (16 avril)

  • 9 h 30 : En ateliers, nous préparons la célébration de la nuit : feu, fleurs, chants, textes..
  • 12 h 30 : déjeuner
  • 15 h : Samedi saint, silence de Dieu. Quoi dire ? Et si Dieu n’en pouvait plus de ce qu’on lui fait dire, porter, prétendre, imposer, interdire. Et si l’évènement de Pâques ouvrait un « autrement » de la relation à Lui ? Dans son spectacle « Et si Dieu était laïc ? » aussi drôle qu’impertinent, suivi d’un débat avec elle, Marie-Christine Bernard nous entraîne à réfléchir à la place que nous laissons à Dieu.
  • 19 h : Diner
  • 21 h 30 : Un feu nouveau brûle dans la nuit. Il nous rassemble.
    Résonne alors l’annonce de la Résurrection.
    Une Vigile pascale nomade nous fait revisiter le passé et l’à-venir.
    Et c’est l’eucharistie de Pâques. Il est vivant, et nous « avec »…

Pour s’inscrire à cette retraite, il suffit de cliquer sur le lien ci joint et de remplir le formulaire :
https://forms.gle/afjAEmXGNqmXyEL58

Questions pratiques :

  • Cette retraite toute simple et toute priante est ouverte à qui veut prendre le temps de savourer les heures précieuses de la Semaine sainte. Sur le site internet de la Maison diocésaine, tous les détails pratiques sont précisés (horaires, frais, etc.) 
  • L’inscription se fait directement en ligne. Si l’un ou l’autre a de la difficulté à accéder à Internet, il peut toujours téléphoner au 06 24 35 66 66.
  • Il est aussi possible de ne participer qu’à la conférence-rencontre d’Anne-Dauphine Julliand ou à la rencontre avec Marie-Christine Bernard.
  • Les musiciens sont bienvenus.
  • Cette retraite se déroulera dans le respect des normes sanitaires en vigueur à cette date.

2DFDB46F-39B5-4DEE-AAC4-0C73913E7412_1_201_a